Echelon national

À bientôt, chère Superdivision

Après trois belles saisons en Superdivision, notre équipe fanion a dû rendre les armes après d'âpres combats. L'objectif de la saison 2017-2018 était assurément le maintien. Malheureusement, la motivation de nos joueurs, et du club derrière eux, n'a pas suffi dans une division au niveau ahurissant avec de grands noms tels qu'Alexeï Smirnov, Kalinikos Kreanga ou encore la légende belge Jean-Michel Saive.

Notre première équipe évolue donc, pour l'opus 2018-2019, en Nationale 1, l'antre de la Superdivision. Le niveau y est forcément très relevé avec une majorité de B0 et de B2. La descente a cependant provoqué les départs de nos joueurs: Florian Cnudde, l'enfant du club, s'en est allé en Allemagne. Robin Saudemont, Julien Indeherberg et Kazeem Nasiru ont également choisi d'autres objectifs. Dès lors, il a fallu reconstruire autour de certains membres de toujours, mais aussi autour de nouvelles recrues que nous accueillons avec plaisir et ambition.

Tous tournés vers l'avenir. © Juliette Bruynseels

Première nationale

Une mission: assurer le maintien au plus vite pour une équipe en pleine reconstruction. Les joueurs de l'équipe fanion de l'Alpa se battent face à onze autres clubs venus de toute la Belgique. Au menu: de nombreux B0 et une bonne dose de B2. Notre équipe a été versé dans la 1ère nationale série A. Le calendrier et les résultats sont à retrouver ici.

Le cœur qui bat pour l'Alpa. © Juliette Bruynseels

Deuxième nationale

Leur saison s'annonce excitante. Assurément, ils ne jouent pas la tête du classement, mais ils peuvent compter sur un solide esprit d'équipe. Si des membres de l'équipe A peuvent se rendre utiles de temps en temps, les cinq larrons de la B ont du panache à revendre. L'équipe a été versée dans la 2e nationale série B. Les résultats et le calendrier sont à retrouver ici.

Régionale

Ils sont jeunes, ils sont beaux et ils veulent confirmer à ce niveau-là. Malgré les blessures, nos joueurs de régionale sillonnent la Wallonie en quête d'exploits. Ils sont six à tourner en fonction des disponibilités et des ambitions. L'équipe a été versée dans la régionale série C. Les résultats et le calendrier sont à retrouver ici.

Première nationale dames

Elles n'en finissent plus d'épater la galerie et attirent à elles une belle couverture médiatique. Elles se surnomment les "Alpa Girls" et viennent juste de monter en N1. Une solide performance pour ces jeunes femmes qui doivent désormais convaincre au niveau supérieur. Le calendrier et les résultats sont à retrouver ici.

 

Régionale dames

Elles aussi, ce sont les "Alpa Girls". Et elles aussi viennent de franchir un pallier en grimpant de la 1ère provinciale à la régionale. Une division que certaines dans l'équipe connaissent déjà. De quoi aborder la saison avec sérénité. Les résultats et le calendrier sont à retrouver ici.

Coupe d'Europe

Deux fois, ces dernières années, le CTT Royal Alpa Schaerbeek Woluwé a représenté la Belgique sur la scène européenne. Le club a eu l'occasion de participer à l’ETTU Cup. Petite sœur de la Champion’s League, cette coupe continentale a permis à notre équipe première de connaître les joies du très haut niveau. Et ce notamment grâce à l’appui financier de la commune de Schaerbeek, éternel soutien du club.

2015/2016: Pour ce premier exercice européen depuis longtemps, l’équipe première de l’Alpa s’était alors envolée pour le Pays basque espagnol. Accueillis par le club de la petite ville d’Irun, les trois joueurs d’alors – Florian Cnudde, Matas Skucas et Rodrigue Jamin – n’avaient pas réussi à franchir cette poule de quatre malgré un bel exploit face à une équipe turque plus forte sur papier.

2017/2018 : Nouvelle tentative deux ans plus tard. L’équipe, forte d’une première expérience, avait à cœur d’au moins franchir ce premier tour qui se déroulait cette fois dans la capitale de la belle Sardaigne, Cagliari. Le trio – Cnudde, Nasiru et Jamin – a brillamment passé ce premier tour, finissant deuxième d’une poule de cinq bien négociée.

Du coup, le club s’est qualifié pour le deuxième tour, disputé à Dubrovnik en Croatie. Le but : réaliser l’exploit de finir dans les deux premiers de cette poule de quatre où les joueurs se classaient tous entre la 200e et la 400e place mondiale. Malheureusement, après s’être diablement battue et privée d’un Cnudde blessé, l’équipe a terminé troisième, échouant aux portes des 1/8e de finale.

2018/2019 : Certes, nous ne sommes plus en Superdivision mais nous gardons des ambitions européennes. À l'échelon en-dessous, cette fois, nos joueurs défieront d'autres clubs du continent dans le cadre de l'Intercup TT. Plus d'infos à suivre...

Coupe de Belgique

La coupe de Belgique est une compétition particulière. Elle a ce charme des phases finales à élimination directe. D’autant que ces rencontres mettent à l’honneur le double qui se veut souvent décisif. Trois joueurs s’opposent. Le premier club à obtenir le score de 4 remporte l’interclub.

Pendant notre aventure en Superdivision, la coupe de Belgique constituait l'un des principaux objectifs du club. Bien y figurer face aux ténors du royaume est un challenge compliqué. Durant la saison 2016-2017, l’Alpa avait échoué en quart de finale face à Sokah Hoboken, perdant de justesse : 3-4.

La saison dernière, notre dream team espérait aller encore plus loin. Le tirage au sort en a décidé autrement puisqu'en quart de finale, nous avions affronté Diest et ses stars. Un gros morceau qui nous avait barré la route de la demi.

Une fois n’est pas coutume, nos dames étaient également inscrites en coupe de Belgique. Elles ont perdu au premier tour face à Basècles. Un rendez-vous compliqué qui avait échappé à nos Alpa Girls.

Que feront nos deux équipes pour l'opus 2018/2019?

À l'Alpa, on se bat ! © Juliette Bruynseels